Arrestation de Dominique Strauss Kahn : Plus d’Omerta

L’association Paroles de femmes déplore l’annonce de l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn et son inculpation dans une affaire de viol, bien que sa culpabilité ne soit pas encore établie.

Cette affaire montre une fois de plus la relation perverse entre certains hommes de pouvoir et les femmes, notamment en politique. Ces hommes politiques, toutes tendances confondues, qui considèrent parfois avoir un droit de cuisage sur les femmes, abusant de leur statut.

 Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il a fallu que cela se passe aux Etats-Unis pour que cette affaire émerge. Il est fort à parier qu’en France, l’affaire aurait été étouffée. Tout comme l’affaire Tristane Banon, connue de tous. Il est triste de voir que dans notre pays démocratique les femmes continuent d’avoir peur de porter plainte. L’Omerta qui règne concernant le rapport ambigu entre pouvoir et sexualité est toujours de mise en France avec la complicité de tous et dans le mépris des droits des femmes.

 

 

Olivia Cattan, Présidente de Paroles de femmes

www.parolesdefemmes.org

Contact presse : 06 12 29 41 05

 

 

 

 

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES