FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
Conférences et débats

L’association Paroles de Femmes à l’Unesco, le 30 mars 2007

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
Les Galas Paroles de femmes

Le Trophée Paroles de Femmes 2007 attribué à Diagne Chanel, représentante du collectif Urgence Darfour

Bravo à toi Diagne et merci pour ta générosité, ta dévotion aux causes humanitaires et ton courage !

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
Les Galas Paroles de femmes

Présence d’Annick Lepetit, Porte parole de Ségolène Royal au Gala Paroles de Femmes

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
Conférences et débats

Paroles de femmes multiplie ses actions

 


Après notre Gala du 7 mars, nous avons été beaucoup sollicité. Nous avons participé au grand Congrès MMM à l’Unesco devant de nombreuses délégations de femmes venues de tous les continents afin de parler du rôle des femmes dans la Paix. Puis nous sommes intervenues au Festival du Film israélien afin d’évoquer le statut des femmes dans les religions.

 

Nous avons enfin participé au Congrès européen du Dialogue judéo-musulman qui s’est tenu à Bruxelles, organisé par le CEJI, du 15 au 17 avril 2007.

 


Nous avons évoqué le rôle des femmes dans le dialogue.J’ai ouvert, en tant que Présiente de Paroles de femmes, cette session avec Samira Bouchibti, membre du Parlement européen. Nous avons présenté nos actions personnelles et débattues avec de nombreux députées et présidentes d’associations de femmes, venues de toute l’Europe. Grâce à ces rencontres, nous avons décidé de créer un noyau de femmes juives et musulmanes dans toute l’Europe. Puis j’ai évoqué, lors du Gala de clôture, le livre « deux femmes en colère » co-écrit avec Kenza Braiga, présente elle-aussi. Après la présentation de notre initiative, l’heure était au débat avec la salle. Notre livre devrait être traduit en anglais, en hébreu et en arabe dans les prochains mois et être un outil de réflexion sur le dialogue judéo-musulman européen. Nous communiquerons au début mai les noms des femmes figurant dans notre bureau international définitif. Plusieurs actions et évènements sont en préparation. Le 25 avril nous présenteront notre association au Centre républicain, lors d’un gala des Marianne de la diversité avec Fadila Mehal et Dominique Sopo. Le 27 avril, je participerais à un débat sur l’égalité hommes-femmes dans les entreprises aux Palais des Congrès. En Juin, nous organiserons un débat sur les femmes et les Médias avec comme invitée d’honneur Christine Ockrent. Nous vous diffuserons via une newsletter toutes les infos concernant les actions de Paroles de femmes.

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
Conférences et débats

« Le Dialogue Judéo-Musulman au Féminin »

« A l’heure de la montée des intégrismes, des attentats qui sèment la terreur, à l’heure ou l’Iran revisite les thèses négationnistes et où les tensions entre communautés couvent, il est important aujourd’hui de multiplier les tentatives de rapprochement entre juifs et musulmans. Notre livre est, en raison de tout cela, un espoir dans ce climat d’incompréhension et de violence.

Tout a commencé lorsque Kenza m’a contacté, par l’intermédiaire de sa maison d’édition, il y a de cela deux ans, j’étais très partagée et hésitante. Je n’avais pas envie d’écrire un énième livre sur la prétendue amitié entre juifs et musulmans. Je voulais dépasser les faux-semblants. Je voulais que pour une fois, on se dise les choses, que l’on crève l’abcès en parlant librement à cœur ouvert. Nous avons tous mis sur la table nos points de rapprochement, nos points de discorde, nos préjugés, les clichés que nous avions l’une sur l’autre. Et c’est ainsi que l’écriture de ce livre a pu commencé. Plus d’une fois, nous nous sommes heurté, engueulé, raccrocher au nez. Plus d’une fois j’ai pensé que nous ne parviendrions pas à terminer ce livre et pourtant nous y sommes arrivé. Nous avons appris à nous connaître. Nous avons commencé à découvrir la religion, les rites, les coutumes de l’autre. Nous avons appris petit à petit à nous faire confiance.

Pour arriver à un véritable dialogue, il était important de garder notre sens critique et de l’appliquer avec objectivité à nos propres religions. Nous avons regardé chacune notre propre religion afin, non de la critiquer, mais de voir ses failles et ses injustices. Nous avons vu que le statut de la femme n’était pas égalitaire, nous avons vu que nous avions beaucoup de choses en commun.

Notre livre est sorti à un moment de grande crispation communautaire et de profond désarroi pour la communauté juive. En effet, quelques jours après sa sortie, Ilan Halimi était découvert mort après avoir été torturé avec la plus grande barbarie.

L’accueil de ce livre a tout d’abord été difficile à vivre. Certaines personnes de nos communautés regardaient avec méfiance cette alliance judéo-musulmane. Il a fallu plusieurs mois pour qu’enfin notre livre fut compris et accepté. Nous avons eu le droit à des insultes, des menaces. Non seulement, le fait d’avoir écrit un livre ensemble gênaient nos communautés mais en plus le fait d’évoquer le statut non égalitaire des femmes dans nos religions en a fait bondir plus d’un. Que l’on ose aborder ces sujets et en plus qu’on le fasse ensemble était pour certains un tabou.

Plus les gens nous attaquaient, plus nous devenions soudées. Chacune s’est mise alors à défendre l’autre. Face à ces critiques, nous n’étions ni juives ni musulmanes mais seulement deux femmes, deux amies qui voulaient aller l’une vers l’autre et défendre des idées de dialogue, de tolérance et de paix. Ce livre a prouvé que nous étions proches humainement, qu’importe nos religions, que nous pouvions face à l’adversité, être solidaires l’une avec l’autre, que nous n’étions pas prédestinées à n’être que des ennemies. Nous avons pris conscience que nos adversaires sont ceux qui rejètent l’autre, ceux qui s’enferment dans leur peur, ceux qui véhiculent la haine et l’extrémisme tel qu’il soit. Notre livre est une passerelle pour le dialogue entre juifs et musulmans, pour le partage des même valeurs républicaines, pour le respect des convictions religieuses de chacun.

A la suite de ce livre, j’ai reçu de nombreux témoignages d’encouragements pour notre action. Je ne voulais pas que tout ce que nous avions semé, s’arrête. Alors j’ai décidé de créer une association de femmes de toutes confessions. En 4 mois d’existence, l’association Paroles de femmes, compte plus de 700 femmes. Lors de notre premier gala, qui a eu lieu le 7 mars à Paris, plus de 800 personnes étaient présentes. Hommes et femmes laïques, femmes musulmanes voilées ou non, femmes juives orthodoxes. Femmes africaines, asiatiques. Les unes, assises à côté des autres étaient venues partager des débats, un buffet en toute convivialité. Malheureusement malgré la présence de nombreux journalistes, la visite d’hommes politiques a plus intéressé les médias que cette journée de pure fraternité. La Presse mettant en avant plus souvent les tensions de nos communautés que ces moments d’amitié judéo-musulmane. C’est aussi pour cela qu’il faut être persévérant et continuer à diffuser ce message d’amitié et multiplier les actions. Il nous faut tisser, à travers toute l’Europe, un lien de solidarité. Paroles de femmes s’engage à défendre cette fraternité judéo-musulmane au nom de nos valeurs universelles communes. »

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
Conférences et débats

Comment les femmes et la diversité changent la politique

9H40 : Regards : Blandine KRIEGEL, Présidente du Haut conseil à l’intégration Stéphane ROZES, Directeur général de l’institut CSA, enseignant à Sciences Po

10H10 : Table ronde, La parité en politique, encore un effort !

Bariza KHIARI, Sénatrice PS de Paris. Corinne LEPAGE, Présidente de CAP 21 Nadine MORANO, Député UMP de Meurthe et Moselle et porte parole de l’UMP Marielle de SARNEZ, Député européenne du MoDem Khalida SELLALI, Déléguée régionale des droits des femmes de la région Nord pas de Calais. Françoise MIQUEL, Membre du conseil d’administration de « Femmes débats et société » Antoinette FOUQUE : Auteure, éditrice, directrice de recherche à Paris VIII

Modérateur : Richard MICHEL, Président directeur général de la chaîne parlementaire

11H : Table ronde, Diversité en politique, l’arbre qui cache la forêt. Clips de Ahmed NADJAR Virginie OKS et Yannis CHEBBI

Sihem HABCHI, Présidente de Ni putes, ni soumises Najet AZMY, Candidate PS de la 10ème circonscription du Nord Vincent GESSEIR, Chercheur au CNRS Salem KACET, Candidat UMP, 8ème circonscription du Nord Amirouche LAIDI, Président du club Averroes Georges-Pau LANGEVIN, Député PS de Paris Christiane TAUBIRA, Député PRG de Guyane Bornia TARALL, Candidate MoDem de la 3ème circonscription d’Alsace

Modérateur Eric GIACOMETTI, Journaliste au Parisien

12H : Table ronde, parité, diversité quelles propositions pour moderniser notre vie publique ?

François BAYROU, président UDF-MoDem ou son représentant Marie-Georges BUFFET, secrétaire nationale du parti Communiste ou son représentant Nassimah DINDAR, conseiller politique à l’UMP, chargé de la diversité Cécile DUFLOT, secrétaire nationale des verts ou son représentant François HOLLANDE, secrétaire national du PS ou son représentant

Modératrices Fadila MEHAL, Olivia CATTAN

12H45 : perspectives

Jack LANG, membre du comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions ( sous réserve) Marek HALTER, écrivain.

13H15 : Clôture Fadéla AMARA, Secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville.

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
Conférences et débats

Le 25 octobre 2007 à l’Assemblée Nationale : « Les femmes face à l’intégrisme religieux et la République dans tout ça ?

Cette conférenc-débat sera animée par Elisabeth Tordjman, journaliste sur Direct 8. Mme la ministre Rama Yade nous fera l’honneur d’assister à cette soirée, en partenariat avec la Chaîne parlementaire, l’Oréal, Judaïques FM et Beur FM. Olivia Cattan, Présidente de l’association Paroles de femmes lira une lettre de soutien d’Isabelle Adjani, Présidente d’honneur de l’association.

Pour s’inscrire et réserver : vous pouvez adresser un courriel à olivia.cattan@wanadoo.fr. Places limitées. Réponse avant le 23 octobre 2007.

Photos : Aalin Azria Photo d’Olivia Cattan, Présidente de Paroles de femmes et d’Anne Hidalgo, Adjointe du Maire de Paris.

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon
12345