Communiqué

L’association Paroles de femmes n’a pas signé pour le moment la revendication concernant la pénalisation des clients de prostituées.

Nous avons été alertées par Médecins du monde et par le Strass au sujet du danger sur la santé et la sécurité que cette loi entrainerait pour les prostituées.

Nous recevrons les représentants de ces associations afin d’en parler avec eux.

Il n’est pas question pour nous de défendre la marchandisation du corps mais il nous semble important de les recevoir afin d’écouter leurs arguments et de prendre la mesure de la situation. Beaucoup de femmes précaires ( mères isolées, étudiantes) ont recours à la prostitution pour nourrir leurs familles ou payer leurs études.

Il est temps que cela cesse afin que ces femmes aient d’autres choix. Mais réfléchissions à une lutte contre la prostitution qui ne mettrait pas en danger les prostituées.

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES