Condamnation de Mme Jacqueline Sauvage

L’association Paroles de femmes a réagi suite à la condamnation de Mme Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour avoir assassiné son mari violent. Il a été prouvé que son époux frappait son épouse depuis plusieurs années et violait ses filles. Son fils s’est d’ailleurs suicidé la veille de ce drame. La passivité de son épouse a été pointée du doigt qui a préféré se taire et endurer tout cela. Mais c’est mal connaitre la prison mentale dans laquelle sont enfermées les femmes lorsqu’elles sont battues. Un engrenage dans lequel certaines femmes ont parfois du mal à réagir lorsqu’elles sont sous l’emprise de pervers narcissiques, des hommes qui exercent sur elles une violence psychologique et morale. Depuis des années, Paroles de femmes réclame des tribunaux spécifiques dédiés aux violences faites aux femmes comme il en existe en Espagne, au Brésil, au Royaume Uni…Ces tribunaux permettraient de mieux faire face à ce genre d’affaire avec des juges, des brigades spéciales ayant une connaissance parfaite du processus dans lequel les femmes se trouvent lorsqu’elles sont victimes de violences.

Olivia Cattan, Présidente de l’Association Paroles de Femmes

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES