Jeunes Handicapés, la présidente de Paroles de Femmes prend la parole.

youtube

 

Olivia Cattan, présidente de Paroles de femmes est lors du Grenelle du parcours scolaire social et d’insertion professionnelle des jeunes handicapés qui s’est tenu le 25 janvier  2012 à Paris-Dauphine.
Elle y a exprimé son inquiétude concernant la précarité dans laquelle les mères d’enfants autistes se retrouvent lorsque leur enfant n’est pas scolarisé, faute d’AVS scolaire.
Des AVS de moins en moins intéressé par un métier très peu rémunéré.
De plus ces AVS reçoivent pour la plupart du temps une formation sommaire en matière de handicap ainsi qu’une formation globale.
L’autisme, TED, dysphasie et autres demandent une formation ciblée afin d’aider au mieux l’enfant dans ses apprentissages.
Elle a formulé de nombreuses revendications :
- Professionnaliser les AVS.
- Former celles s’occupant d’enfants autistes, TED, Dysphasiques et autres DYS.
- Pouvoir scolariser son enfant en toute sécurité mais de façon optimale en matière d’acquis des apprentissages.
- Créer des centres de stimulation sensorielle, des centres qui comporteraient une orthophoniste, une psychomotricienne, une comportementaliste, un ergothérapeute, un professeur de sport, un professeur de musique. Des professionnels formés aux différentes méthodes (Feuirstein, ABA, Teach…) afin de stimuler l’enfant avec la méthode qui lui convient le mieux. Un Centre où une équipe médicale pluridisciplinaire (psychologue, pédiatre, nutritionniste, dentiste) ferait un suivi régulier de l’enfant. Certains de ses enfants ont des carences en vitamines, des allergies au gluten, des difficultés à être soigné et il serait intéressant d’avoir une prise en charge de l’enfant de façon globale.
- Inciter toutes les fédérations sportives à accepter les enfants autistes.

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES