Les familles monoparentales, les oubliées de la république

Malgré de nombreuses promesses d’élus, rien ne bouge concernant notre demande de terrain pour construire une maison citoyenne.

Avec la fermeture du Centre d’accueil pour femmes du Samu Social, notre association va de nouveau se retrouver dans une situation inextricable.

Nous espérons qu’avec la démission symbolique du fondateur du Samu social, les élus se mobiliseront enfin afin de nous aider à construire des centres d’accueils pour ces familles monoparentales qui sont, depuis plusieurs années, les oubliées de la République.

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES