L’excision, un sujet traité dans les Modules d’ »Egalité des sexes » enseignés dans les Etablissements scolaires

Katioucha, le top modèle qui s’était beaucoup battu contre l’excision, et qui nous a malheureusement quitté, était en préparation d’une conférence avec notre association sur ce sujet.

Voici le témoignage d’une de ses amies, Amina, d’origine camerounaise, qui avait accepté de témoigner pour notre association :  » L’excision est un moyen d’intégration sociale, un rituel, un rite de passage. Ne pas trouver un mari, ne pas faire d’enfants, c’est ne pas avoir d’avenir en Afrique. J’ai excisé ma fille avec la lame que ma mère m’a léguée. Elle a eu le tétanos et j’ai vraiment compris le sens de mon geste quand je suis arrivée en France. L’excision est une tradition que l’on transmet de mère en fille. Le manque d’éducation et la superstition ont gain de cause sur l’amour maternel. C’est une joie pour nous d’être excisées. Nous attendons cela avec impatience comme la communion chez les Chrétiens, c’est notre héritage. C’est une violence transmise par les femmes, ne l’oublions pas ! La raison étant la peur et la croyance en des superstitions. Le sexe d’une femme excisée est comme une plaie ouverte sur laquelle on verserait de l’alcool ».

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES