Paroles de femmes organise un Comité de soutien pour Caroline Sinz avec Françoise Laborde

L’association Paroles de femmes s’indigne concernant l’agression sexuelle de la journaliste Caroline Sinz.

« Alors qu’il y avait une timide progression concernant la place des femmes au sein des grands reporters, l’agression sexuelle de Caroline remet en cause le fait d’être femme et d’exercer cette profession dans certaines régions du monde. Comme si être grand reporter ne pouvait être qu’un métier d’homme. Cela nous ramène à des temps anciens inacceptables ! Ceci est une régression pour le droit des femmes en général. Il est primordial aujourd’hui de résister et d’ignorer la première déclaration de Reporters sans frontières visant à dire qu’il valait mieux éviter d’envoyer des reporters femmes dans certaine régions. Les rédactions doivent permettre aux femmes d’être des journalistes à part entière au même titre que leurs confrères. Les femmes doivent pouvoir exercer ce métier de grand reporter dans le monde entier en toute sécurité sans craindre pour leur intégrité et leur sécurité. Après nous être entretenues avec Caroline Sinz dans la soirée, nous avons appris qu’elle avait porté plainte contre X. Paroles de femmes envisage donc de se porter partie civile à ses côtés et de former un comité de soutien. Françoise Laborde du CSA est la première à nous avoir rejoint ainsi qu’Ariane Massenet, Audrey Pulvar, Marie-Françoise Colombani, Catherine Durand, Corine Goldberger… C’est à double titre, en tant que journaliste et Présidente de Paroles de femmes que je soutiens Caroline et toutes ces journalistes agressées parce que femmes.

 Nous espérons que les journalistes, hommes et femmes, se joindront à ce Comité de soutien. Envoyez nous un mail à olivia.cattan@parolesdefemmes.org

 Olivia Cattan, présidente de Paroles de femmes

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES