Paroles de femmes soutient le Féminicide

Après la manifestation du 5 novembre contre les violences, nous souhaitions mettre la lumière nos différentes revendications établies dans le « Pacte féminin pour l’égalité ».

 – La première proposition concerne le logement pour les femmes victimes de violences ou de précarité. Voilà pourquoi nous proposons la création de maisons citoyennes : Maisons d’accueil, d’accompagnement et de réinsertion pour les femmes et de leurs enfants.

- La seconde proposition concerne une répression plus ferme concernant les violences avec des peines exemplaires, sans remises de peine pour bonne conduite et avec la création d’une circonstance aggravante en cas de récidive.

- La troisième proposition concerne le délai de prescription des agressions sexuelles passant de 3 à 10 ans. Cette proposition de loi a été publiée en 2006 dans le cadre de notre Pacte féminin et envoyée aux députés. Marie-Georges Buffet l’a déposé en octobre 2011 à l’Assemblée nationale ainsi que par la sénatrice centriste Muguette Dini.

- La quatrième proposition concerne la création de Tribunaux spécifiques sur le modèle espagnol.

- La cinquième proposition est de former tous les personnels concernés par les violences faites aux femmes.

- La sixième proposition concerne la prévention de ces violences dans tous les établissements scolaires et universités ainsi que dans toutes les administrations et Institutions.

 Enfin, contactée par M Bouvier, père de Cassandre, assassinée en Argentine avec Houria, Paroles de femmes a décidé de porter son combat afin que le Féminicide soit reconnu en France et inscrit dans le droit pénal français.

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES