Scandale sexuel à la RATP

 L’association Paroles de femmes soutient le syndicaliste Mourad Ghazli qui a dénoncé les faits.

 Nous avons pris connaissance des procédures judiciaires sur les faits de harcèlements qui touchent la RATP . Nous nous félicitons de l’intervention  des syndicats qui ont dénoncé les faits et qui ont déposé plainte.

 Nous trouvons surprenant que  la direction de la RATP ait fait le choix de révoquer le syndicaliste le plus en pointe dans ce combat pour l’égalité des sexes. Notre expérience sur le terrain nous a  montré que les  victimes de harcèlement ont peur de témoigner et qu’il est important qu’elles puissent être écoutées afin que leurs paroles soient prises en compte.

 Sanctionner un syndicaliste qui a dénoncé de tels faits créerait un dangereux précédent. Les syndicats doivent avoir une pleine liberté d’expression afin de pouvoir agir aux mieux pour la défense des salariés.

 Voilà pourquoi nous demandons à Monsieur Pierre Mongin PDG de la RATP de le rencontrer afin d’une part de reconsidérer la procédure de licenciement à l’encontre de Monsieur Ghazli et d’autre part mettre en place au sein de la RATP des Modules de prévention afin de lutter contre les violences faites aux femmes.

Nous sollicitons l’intervention de Jean Paul Huchon en qualité de président du STIF afin que la RATP ne sanctionne plus ceux qui tentent d’aider des femmes, victimes de harcèlement.

 Il est temps en France de briser l’omerta sur tous les types de violences faites aux femmes et les entreprises publiques se doivent de se montrer exemplaires en la matière.

 Olivia Cattan, Présidente de Paroles de femmes

06 12 29 41 05

www.parolesdefemmes.org

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Laura Cattan
Porte Parole de l'association PAROLES DE FEMMES